jeudi 29 octobre 2009

Stimuler leur soif d'apprendre. Comment?


Un excellent moyen d'aider notre enfant à s'épanouir dans la vie est de stimuler sa soif innée d'apprendre. Ceci étant, quel est le meilleur stimulant pour développer chez nos enfants le goût d'apprendre? Réponse: Créer chez l'enfant un sentiment de sécurité.

En témoignant généreusement de l'amour et de l'affection à notre enfant, nous développons tout naturellement chez lui un lien de confiance et de sécurité avec les parents. Résultat: N'ayant aucune crainte d'être rabroué, l'enfant exprimera sa curiosité naturelle. 'Papa, pourquoi ceci?' 'Maman, pourquoi cela?' Nous rendons ainsi l'enfant disposé à communiquer. Et, il n'y a pas grand chose de plus précieux que la communication pour favoriser l'épanouissement. En effet, lorsque l'enfant se sent libre de communiquer avec ses parents, qu'il a le sentiment qu'on s'intéresse à sa curiosité, l'enfant se sent grandement valorisé et désire communiquer davantage encore.

J'ouvre une parenthèse: Un parent peut facilement démolir tous les efforts qu'il a fait jusqu'à maintenant pour stimuler la curiosité de l'enfant s'il dit ou laisse entendre à son enfant que la question qu'il vient de poser est 'ridicule' ou 'idiote'. Même si la question nous semble quelque peu douteuse, hors propos, embarrassante, ou carrément inappropriée, notre objectif reste le même: stimuler sa soif d'apprendre. Par conséquent, répondons du mieux que nous pouvons, sans entrer dans trop de détails si nous jugeons que c'est mieux ainsi, compte tenu de son âge.

Il s'agit d'un cheminement: L'enfant vient au monde avec une soif naturelle d'apprendre → les parents créent un sentiment de sécurité chez l'enfant en témoignant beaucoup d'amour et d'affection → l'enfant se sent libre de communiquer et d'exprimer sa curiosité naturelle → les parents comblent la curiosité de l'enfant → l'enfant s'épanouit.

C'est un cheminement indispensable pour bâtir un lien de communication solide et durable entre les parents et l'enfant. En grandissant, et même durant la période difficile qu'est l'adolescence, l'enfant aura plus de facilité à se tourner vers ses parents pour rechercher aide et conseils, puisque le lien de confiance et de sécurité est déjà créé.

Par contre, le contraire est aussi vrai. Voici le cheminement si ces étapes ne sont pas respectées. La première étape reste la même, mais la suite est vraiment négative: L'enfant vient au monde avec une soif naturelle d'apprendre → les parents négligent de créer un sentiment de sécurité chez l'enfant en témoignant peu ou pas d'amour et d'affection → l'enfant n'a pas le désir de communiquer et d'exprimer sa curiosité naturelle → la curiosité de l'enfant n'est pas comblée → l'enfant ne s'épanouit pas pleinement.

Mais, le plus désolant dans tout cela, voici ce qui risque de se produire: Quand l'enfant aura des difficultés en grandissant, il n'aura pas le réflexe de se tourner vers ses parents pour rechercher aide et conseils. Soit il cherchera auprès des amis de son âge, qui lui donneront des suggestions et des conseils peu appropriés, avec les résultats qui l'accompagnent; soit il se renfermera sur lui-même, ayant de la difficulté à communiquer avec qui que ce soit. Dans un cas comme dans l'autre, sa vie d'adulte risque d'être sérieusement perturbée.

Tout cela parce qu'un fossé a été créé dans la communication entre les parents et l'enfant.

Ce sont les parents qui peuvent exercer la plus forte influence pour ce qui est de donner à un enfant le goût de communiquer et d'apprendre. Par conséquent, on insistera jamais trop sur l'importance de stimuler la soif naturelle d'apprendre chez nos enfants en créant chez celui-ci un sentiment de sécurité. Comment? En témoignant beaucoup d'amour et d'affection dès son tout jeune âge.

'Dès son tout jeune âge'. Qu'est-ce que ça veut dire?

J'y reviens bientôt!

Richer




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire